LE SITE D’ ALAN
ACCUEIL. ACCUEIL 2. YOUTUBE ET EDITO. POEMES DE MARY. AUTRES POEMES . POEMES PREFERES D'ALAIN. POEMES SUR PORNIC. TIMBRES.  Belles histoires de l'Oncle Paul 1. Histoires complètes du journal Tintin 1. Mariage de Morgane. ECHECS. GENEALOGIE RELAIX. COSTUMES . HISTOIRE LOIRE INFERIEURE. GEOGRAPHIE LOIRE INFERIEURE. HISTOIRE DE PORNIC. LIVRE D'OR.

                             Au bord de la mer,
                                                  
(un poème d' Alain)

                           
Le ciel et l’ océan, quelques vagues mourantes,
Un sable mouillé roux parsemé d ’ algues blondes,
Un air  frais et salé, aux senteurs odorantes,
A l’ horizon lointain, des voiles aux formes rondes.


Un pêcheur à la ligne assis sur un rocher
Regardant sans le voir son bouchon qui surnage.
Un enfant affairé à construire un clocher
Dans son village et sa maison en coquillages.


Un coin d’ ombre et de calme au pied d ’ une falaise,
Un dossier de pierres plates pour être plus à l’ aise
Et la pensée s’ égare en suivant la marée.

Va sur la côte et ouvre à la beauté des choses
La porte de ton cœur jusque là restée close.
La Bretagne nous charme aux beaux jours de l’ été.

        ALAIN
Sainte Marie sur Mer, le 31 juillet 1999
Autres poèmes

Une Prière,
 

C’ est peut-être un oiseau
Qui vole à tire d’ ailes ?
Emportant avec lui tous les soucis du jour
Ou une femme esseulée assez triste qui veille
En songeant à ses rêves enfuis des anciens jours.
C’ est une pause, une halte
Au milieu du parcours
De la vie disparate
Dont nous suivons le cours.
C’ est un cri dans la nuit,
Un appel de détresse
Quand on cherche un appui
Pour trouver la sagesse.
Une pensée, un répit durant le long voyage,
Pour reprendre des forces, pour suivre le chemin ;
S’ accrochant à un cœur, à un Dieu de passage
Rencontré sur la route, pour nous prendre la main.

Septembre 1982     SP
               

Poème de Mamy (98 ans) ; elle a écrit  plusieurs cahiers de poèmes tout au
long de sa vie.  

Le petit café (bistrot )
                                 
                         de Jean (un grand ami ).


L' enseigne est défraîchie, la peinture délavée
Pourtant bien sympathique est le petit café.
Le patron ,un bon gros, dès le petit matin
Essuie les premiers verres, un torchon à la main.
Et puis, tout doucement, arrivent les clients
Et "comment vas-tu Pierre et comment vas-tu Jean?"
L' on se met à parler en prenant un café
De son match perdu ou de l' autre gagné.
L' on parle aussi parfois de débats politiques
Mais c' est avec humour que l' on fait des critiques.
On est émerveillé par les très longs récits
De ces parties de pêche où l' on n' avait rien pris.
La partie de belote termine la soirée;
Ceux qui n'ont pas perdu,sont ceux qui ont gagné.
Ce que je vous dis là, non sans quelque malice
Sont bien des vérités de Monsieur La Palice
Et c'est en entendant tinter le carillon
Que chacun dit " bonsoir " et rentre à la maison.

Jean    Janvier 1998
POEMES DE MARY. POEMES PREFERES D'ALAIN.

Visites sur la page