LE SITE D’ ALAN
ACCUEIL. ACCUEIL 2. YOUTUBE ET EDITO. POEMES DE MARY. AUTRES POEMES . POEMES PREFERES D'ALAIN. POEMES SUR PORNIC. TIMBRES.  Belles histoires de l'Oncle Paul 1. Histoires complètes du journal Tintin 1. Mariage de Morgane. ECHECS. GENEALOGIE RELAIX. COSTUMES . HISTOIRE LOIRE INFERIEURE. GEOGRAPHIE LOIRE INFERIEURE. HISTOIRE DE PORNIC. LIVRE D'OR.



 Maternité



Au creux de mon ventre, je vous ai portés,

Un ressenti jamais connu auparavant,

Et dans mon cœur, vous étiez déjà désirés,

Parlant avec vous, et surtout vous caressant.



On se sent si remplies de paix, pleines d' amour

Grandies soudain par ce beau cadeau de la vie,

Que l' on voudrait faire partager en retour

A ceux de notre entourage, parents, amis.



Ces premiers mouvements qui rassurent, si doux ,

Emeuvent ; c' est leur façon de dire bonjour,

"Nous sommes là, tu sens nos bras, nos genoux.                 

Petits êtres se faisant homme pour toujours.



Le bonheur est si grand, on se trouve si belle,

L' attente nous presse à découvrir cet enfant;

Nous rayonnons comme une mère très réelle,

Pour ce chérubin que nous aimons déjà tant.

                


MARY mars 1997


Visites sur la page

AUTRES POEMES .


 Plaisir d’ écrire,                


En couchant sur la feuille blanche,

L’ inspiration du bon moment,

Avec la motivation franche,

D’ exprimer les joies, et tourments.


Le dire avec les mots de l’ âme,

Oui, c’ est là mon réel souci.

Et puis partager cette flamme,

Pour donner un plus à ma vie.


Rêver, observer la nature,

Rechercher la rime et le ver.

Jouer avec les pieds, c’ est dur,

En essayant aussi de plaire.


Laisser trace des émotions,

Exprimer parfois sans pudeur,

Oh ! une vraie libération,

Qui donne authentique bonheur.

Mary  (1996)




Le Printemps



Celui que nous attendions tous est enfin là,

Avec cet air pur si nouveau qui nous enivre.

Madame Nature est bien dans tous ses états

Et voici que tous nos cœurs se sentent revivre.



Les oiseaux gazouillent et piaillent dans les buissons.

Nos jardins se parent de verdure et de jolies fleurs;

C’ est le grand réveil de la terre à l’ unisson.

Hommes, femmes, apprécions ce vrai bonheur.



Certes vous l’ avez  reconnu, c’ est le Printemps.

Ami de tous, il annonce de ses prémices

La saison d’ été avec ses rayons ardents

Qui reposera corps et âmes avec délices.



La merveilleuse lumière et sève nouvelle

Appelle en nous un fort désir de vie.

Ensemble, gardons cette terre toujours belle

En la protégeant et l’ aimant à l’ infini.




MARY    Février 1997

    

Nouvel an



A l’aube de l’ année nouvelle

Permettez -moi de vous offrir

Comme une amie toujours fidèle

Ces quelques mots pour le plaisir.


J’aimerais enlever les ronces

Se trouvant sur votre chemin

Pour les douze mois qui s’annoncent

Vous donnant un bonheur sans fin.


Que vos jours soient ensoleillés

Et tous nos cœurs remplis d’amour

Que vos nuits soient douces, apaisées

Et gardons l’espoir pour toujours.


En ce début janvier si froid

Avec la neige pour décor

Restons auprès du feu de bois

Permettant de rêver encore

  

MARY  Décembre 1996   


 Noël



C’est le beau jour de la naissance

Avec la  fête de famille

La maison en effervescence

Sur la crèche, l’étoile brille


Rassemblés tous auprès du feu

Ecoutons les Noëls d’antan

Qui mettent les cœurs très joyeux

Ravissant les petits et grands


Le sapin là, tout décoré

Garni à son pied de cadeaux

Avec des yeux émerveillés

Chacun regarde son sabot


Minuit, un fils nous est donné

Un moment de recueillement

Oh! Paix, joie et sérénité

Fêtons ce bel évènement.


Mary                Décembre 1996


 Port-Madame



Bien abritée dans tes falaises

Ma jolie crique aux sables d’or

En rêvant au bord de ta grève

Mes souvenirs reviennent forts.


Spectatrice tu fus souvent

De nombreux amours de jeunesse

Le premier émoi des seize ans

Est l’éternel jeu de tendresse.


Nous accueillant avec plaisir

Tu nous ressources tous les ans

Ton horizon à plus finir

Nous donne l’espoir pour longtemps.


Havre de paix et de lumière

Nous t’appelons le Port -Madame

De toi nous sommes tous très fiers

Merci pour nos corps et nos âmes.


   

             MARY       août 96

    


     Rencontres




La rencontre d’un être qui deviendra cher,

N’est-ce pas une embellie, la vie qui s’éclaire

D’un nouveau bonheur, un bien tellement précieux,

Qui nous aide le long du chemin caillouteux

De la vie, ce doux proche du cœur qui partage

Le meilleur et  le pire ; présent à tout âge

Et à tous moments, celui à qui l’on dit tout,

Qui conseille, qui rassure, c’est un atout

Majeur, de savoir que même par la pensée,

Quel que soit le lieu, il y aura une bouée,

Chargée d’affection et sans calcul, authentique,

Prête à secourir, à donner, c’est magnifique.,

Etranges liens qui se tissent en profondeur,

Est-ce le hasard, la volonté du Seigneur,

De faire connaître cet ami spirituel,

Avec qui l’échange sera fort et réel.

Quel beau cadeau de la vie, indispensable,

Petit caillou blanc semé ; c’est formidable.





MARY    Avril 1996


	Poèmes de Mary